Le Prix Nord-Sud 2013 du Centre Nord-Sud du Conseil de l’Europe

juin 12, 2014 dans Actualité par aplf

Le Prix Nord-Sud 2013 a été remis par le Président de la République portugaise, Aníbal Cavaco Silva, à Son Altesse l’Aga Khan, fondateur et Président du Réseau Aga Khan pour le Développement et à Mme Suzanne Jabbour, militante des droits de l’homme, au cours d’une cérémonie officielle qui a eu lieu à Lisbonne, le 12 juin 2014, à l’Assemblée de la République.

Il s’agit de la XIXème édition du Prix Nord-Sud. Plus de 36 personnalités ont déjà été distinguées dont, par exemple, Bob Geldof, Simone Veil, Mario Soares, Peter Gabriel, Stéphane Hessel, Graça Machel, la Reine Rania de Jordanie, Lula da Silva ou Mikhaïl Gorbatchev. Toutes ces personnalités ont contribué, par leur action et par leur exemple, à renforcer la solidarité et l’interdépendance mondiale, en particulier dans les domaines liés à la défense des valeurs démocratiques fondamentales et à la protection des droits de l’homme. Le Prix Nord-Sud est décerné chaque année par le Centre Nord-Sud du Conseil de l’Europe (CNS) à deux personnalités, venant du Nord et du Sud.

Le Centre européen pour l’interdépendance et la solidarité mondiales -Centre Nord-Sud du Conseil de l’Europe) – a été créé em 1989 et qui a débuté son activité en mai 1990 à Lisbonne siège officiel du Centre. Le Centre a été fondé, dans le but de promouvoir le dialogue Nord-Sud, de favoriser la solidarité et la sensibilisation aux questions d’interdépendance dans le monde. Le Centre joue un rôle politique double en tant que représentant de la «Voix du sud» auprès du ​​Conseil de l’Europe ainsi qu’en tant qu’acteur dans la promotion des valeurs démocratiques et des droits humains.

Le CNS est un atout important du Conseil de l’Europe dans la mise en œuvre de sa politique de voisinage. Les activités multilatérales du Centre contribuent au processus de consolidation de la démocratie dans les Etats membres et les régions voisines, principalement grâce à l’éducation à la citoyenneté démocratique et au dialogue interculturel. Une majorité de ces activités visent à renforcer les capacités de la société civile, en particulier les femmes et les organisations de jeunesse.

Son Altesse l’Aga Khan est reconnue pour son engagement envers le développement et l’amélioration de la qualité de vie de populations vulnérables à travers le Réseau Aga Khan pour le Développement (AKDN), dans diverses régions du globe à travers un travail mené au cours des 60 dernières années. L’AKDN est un groupe d’institutions privées internationales et non confessionnelles, sous mandats individuels, qui opèrent dans des domaines aussi distincts que la santé, l’éducation, l’architecture, le développement rural et la promotion de l’esprit d’entreprise dans le secteur privé. Les agences de l’AKDN collaborent à la création de réponses durables aux défis découlant de changements sociaux, culturels et économiques.

Suzanne Jabbour est un médecin libanais dont l’action remarquable a été menée en faveur de la promotion des droits humains et de la lutte contre la torture dans les prisons et centres de détention dans les pays du Moyen-Orient ainsi qu’en Afrique et en Amérique latine. Suzanne Jabbour occupe actuellement le poste de présidente du Comité exécutif du Conseil international pour la réhabilitation des victimes de la Torture. Elle est également vice-présidente du Sous-comité pour la prévention de la Torture des Nations Unies, fonctions qu’elle cumule avec celle de Directrice de l’ONG « Restart » – Centre pour la réhabilitation des victimes de la Violence et de la Torture.